Chassez le naturel, il revient au galop.

Je suis arrivé à la conclusion qu'il est très difficile de nous changer. Mission impossible, sûrement. Bien sûr, nous gagnons en expérience, en sagesse, mais au fond de nous, nous restons les mêmes.


Alors que faire?


Plutôt que se changer, ce qui est très difficile, pourquoi ne pas changer son environnement?


Par exemple: Est-ce qu'une personne n'est pas sportive ou est-ce que c'est l'environnement sportif qu'elle connaît qui ne la motive pas?

Est-ce qu'elle pratique le bon sport?

Est-ce qu'elle pratique avec les bonnes personnes?

Est-ce qu'elle pratique dans le bon cadre?

Est-ce qu'elle pratique de la bonne manière?

...


Pendant longtemps j'ai arrêté le basket pensant que le problème était le basket, alors que le problème était l'environnement.

Pour moi, le basket, c'est jouer en extérieur, au soleil, avec des amis, sans se prendre la tête. Sauf que je me forçais à jouer en club, dans des gymnases, en posant des systèmes de jeu, en jouant notamment le dimanche matin (quand j'étais en cadet)...


Ce que je veux dire: Avant de juger que le problème c'est nous ou une activité, il faut analyser si l'environnement était adapté à nos plaisirs, notre expérience, nos valeurs et nos préférences.


Attention: je ne critique pas le sport compétition, je dis juste qu'il n'était pas adapté à moi. À chacun de trouver SON environnement!






1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout