La meilleure méthode pour ne pas procrastiner!

Est-ce que vous aussi vous vous sentez surmené ? Vous avez l'impression d'être partout sans parvenir à être réellement efficace.


Vous pourriez vous contenter de faire « boulot - dodo ». Sauf que non seulement, vous voulez être épanouis dans votre travail et gagner de l'argent. Et aussi, vous voulez être bien dans votre corps, voir votre famille et vos amis et évoluer.


De plus, il y a ce projet qui vous tient à cœur. Mais, comment le commencer vu que vous avez déjà plus de temps disponible ?


Il y a la possibilité de moins dormir et consommer des stimulants (café, thé...). J'ai utilisé cette approche. Sauf qu'à un moment, la fatigue nous rattrape avec des effets plus ou moins importants et surtout négatifs pour la santé.


Vous pouvez avoir l'impression que cette stratégie de moins dormir est possible lorsque vous avez 20 ans. Sauf que plus les années passent, plus nos « stocks » d'énergies diminuent. Et là, vous commencez à dire « quand j'avais 20 ans... ».


Sauf que.


Avec l'âge, notre vitalité diminue. Mais lorsque nous sommes plus que l'ombre de nous-mêmes à 40 ans ce n'est pas à cause de l'âge. C'est nos stocks d'énergies qui sont à zéro. Heureusement, cette situation est réversible !


Alors, est-ce qu'il existe une méthode pour éviter de se contenter de « boulot-dodo » ou de finir en burn-out ?


Début de réponse :


Vous avez 3 ressources. Le temps, l'énergie et la concentration. 3 ressources qui ont le même point commun. Elles sont limitées.


Comme elles sont limitées, vous avez sûrement envie de les exploiter efficacement ?

Si la principale clef de la réussite c'est AGIR, alors le principal obstacle de la réussite c'est la PROCRASTINATION.


Alors comment agir efficacement pour exploiter ces 3 ressources limitées sans procrastiner ?


Et si l'essentialisme était la meilleure méthode pour réussir ?


Qu'est-ce que l'essentialisme ?

Le slogan résume bien cette méthode « moins mais mieux ».Ce graphique résume encore mieux cette méthode. Graphique que j'ai découvert dans le livre « Essentialisme » de Greg McKeown.







L'essentialisme c'est définir clairement ses objectifs.

Ensuite, examiner les actions essentielles et les actions accessoires. Se demander si nous investissons notre temps dans les bonnes activités.


Ensuite, le plus difficile c'est d'éliminer toutes les actions superflues et accessoires. L'essentialisme c'est dire non, sauf à l'essentiel.


Ainsi, en se concentrant sur l'essentiel et les actions vraiment efficaces, vous pourrez mettre votre énergie, votre concentration et votre temps pour atteindre votre objectif. L'essentialisme c'est attribuer ses ressources aux actions vraiment importantes.


Avec l'essentialisme, il n'y a pas d'activités superflues qui vont vous pousser à procrastiner les activités importantes. De plus, avec l'essentialisme, il faut déterminer clairement ses objectifs. Choisir des objectifs qui ont du sens est une méthode efficace pour ne pas procrastiner.


Enfin, en supprimant le superflu, nous devrions dégager suffisamment de temps pour la récupération et le repos. La procrastination due à la fatigue physique devrait être supprimée.

Néanmoins, à première vue, cette approche c'est du « boulot-dodo » épuré. Est-ce qu'il y aurait d'autres méthodes ?


Sur le schéma, il y a aussi les non-essentialistes. La multi-activités pourrait faire penser au premier schéma « non-essentialistes ».


Nos 3 ressources sont dispersées dans plusieurs activités. Une personne multi-activités fait beaucoup de choses différentes, mais avance doucement dans toutes ces activités. Au contraire de l'essentialiste qui fait peu de choses, mais qui avance rapidement et efficacement vers un objectif important à ses yeux.


Personnellement, je prône le multi-activités. Sauf que si nous faisons beaucoup d'activités, alors nous devons sacrifier notre sommeil pour tout caser dans notre planning ?


Si vous me laissez ma chance de m'expliquer, alors vous devriez en avoir pour votre argent (même si l'article est gratuit).


Être multi-activités sans finir épuisé


Pour moi, pour être vraiment heureux, il faut :


  • Être épanoui professionnellement.

  • Être épanoui socialement.

  • Gagner suffisamment d'argent pour avoir le choix.

  • Être en bonne santé.

  • Chercher à évoluer tous les jours.

Il faut pouvoir gérer plusieurs journées en une journée sans finir épuiser.


Cependant, « plusieurs journées » ne veut pas dire « faire plus et moins bien ». « Plusieurs journées » veut dire « être complet pour être mieux ».


Par exemple : Vous avez un commercial qui travaille pour une entreprise qui l'adore. Il adore les produits qu'il vend. Pour lui, ces produits ont un réel impact positif pour la vie de ses clients.


Imaginons que ce commercial vend des cheminées. Pour lui, le feu de cheminée c'est tellement agréable, reposant. Il aime ce qu'il fait. Et chaque fois qu'il parle avec des anciens clients. Il entend des clients heureux de leur expérience lors de leur premier hiver. Il est heureux de rendre heureux.


L'objectif d'être multi-activités c'est de renforcer les activités entre elles. En étant plus complet, nous sommes plus efficaces pour atteindre nos objectifs.


  • Avoir une activité physique : Est-ce qu'il a intérêt à investir son temps dans une activité physique pour son métier ?

Pour être un bon vendeur, il y a de nombreuses techniques. Une d'entre elles c'est « le beau égal le bien ». Les clients vont naturellement vers des vendeurs qui respirent la santé.


Actuellement, avec ce contexte de covid19, est-ce que vous allez vers un vendeur qui paraît en forme ou est-ce que vous allez vers un vendeur pâle et qui tousse ?

« Je pense que la question, elle est vite répondue ».


De plus, si notre commercial aime son métier, il n'a pas envie de manquer des journées parce qu'il est malade. Il n'a pas envie de voir son expérience avec des acheteurs parasitée par un mal de dos, de ventre...


La santé est vraiment importante et va améliorer les performances de notre commercial. Être en bonne santé permet de vivre pleinement les expériences qui sont essentielles.


  • Chercher à évoluer tous les jours : est-ce qu'il a intérêt à investir son temps dans la formation ?

Pour être un bon vendeur, il faut savoir écouter. Il faut savoir transmettre un message avec de l'émotion. Il faut connaître parfaitement ses produits. Il faut connaître ses principaux concurrents...


Pour être un bon vendeur, une personne peut chercher à améliorer son élocution. À améliorer son vocabulaire pour trouver des métaphores percutantes. Chercher des idées pour faire évoluer un produit pour qu'il soit adapté à l'évolution du marché. Voir proposer un nouveau produit qui crée les tendances du marché.


Chercher à évoluer est aussi vraiment important. En cherchant à toujours évoluer, une personne progresse, peut devenir un véritable expert. En cherchant à évoluer, une personne gagne en créativité, en stimulation.


De plus, c'est une personne qui évolue avec son marché pour rester performante. Par exemple, rester sur ses acquis, c'est prendre le risque de rater un changement majeur sur un marché. C'est perdre des parts de marché, faire faillite. Donc, ce commercial ne pourrait plus exercer son métier.


  • Avoir des relations sociales : Est-ce que le commercial a intérêt à prendre du temps pour ses relations sociales.

Comme pour le sport et l'évolution, il faut le même type de raisonnement. Est-ce qu'une personne permet d'avancer vers mon objectif ?


Un client ? Oui. Avoir une bonne relation avec ses clients c'est essentiel. Un client apporte de l'argent à l'entreprise du commercial. Grâce à cet argent, l'entreprise peut exister, le commercial peut faire son travail. Un client satisfait peut devenir un prescripteur et apporter d'autres clients. Un client peut aussi être source de remarques enrichissantes pour faire évoluer le commercial et les produits.


Un ami ? Nous allons prendre un exemple oui et un exemple non. Vous savez que le sport est important. Avec un ami, vous vous motivez mutuellement pour faire du sport. De plus, c'est une personne positive qui enrichit l'expérience sportive. Grâce à ce binôme, vous faites du sport et vous faites du sport dans une bonne ambiance. Vous êtes mutuellement 2 fois gagnant.


Avec une autre personne, vous devez aller au sport. Sauf que cette personne n'arrive pas à se motiver. Du coup, elle vous motive plutôt à aller au fast-food. De plus, chaque fois, elle parle que d'elle et de ses malheurs. À cause de ce binôme, vous n'allez pas au sport et en plus vous écoutez une personne se plaindre continuellement. Vous êtes 2 fois perdants.


Plusieurs exemples pour montrer l'importance de faire du multi-activités...essentialiste.

D'ailleurs Greg Mckeown dans son livre dit clairement qu'il faut garder l'amusement et le sommeil, entre autres, dans les activités essentielles.


Finalement, l'objectif c'est de choisir des activités différentes, mais qui vont dans la même direction tout en se complétant. Parce qu'elles vont dans la même direction, elles se renforceront.





Et parce que vous arriverez à donner un sens à des activités a priori seulement «amusement», vous gagnerez en plaisir et en performance. Vous n'aurez plus de culpabilité à faire du sport ou lire un livre au soleil. Parce que même si une personne vous fait une remarque désagréable, intérieurement, vous serez que vous conciliez plaisir et performance.


Il est primordial de donner un sens concret à chaque action. Parce qu'une action utilise de l'énergie, du temps et de la concentration, je vous conseille qu'elle soit à 90% positive.


Se rappeler qu'il faut donner le meilleur de soi-même sans tomber dans le perfectionnisme.


Le perfectionnisme a un effet procrastinateur très puissant. En effet, si nous attendons la perfection pour agir, alors nous agissons jamais vu que la perfection n'est pas de ce monde.


Par exemple, si votre ami de votre activité sportive vous invite à son anniversaire. Et si durant son anniversaire, il boit du champagne. Il ne faudrait pas le bannir de son réseau. Toute l'année c'est un ami motivant à faire du sport. Si le soir de son anniversaire, il se permet un écart, il faut faire preuve de flexibilité. Globalement, cette personne a un impact positif sur vous.


Je vous conseille d'intégrer à votre journée multi-activités, des actions à 90% positive. 100% n'existe pas.


À l'image des livres pour augmenter ses connaissances et pour évoluer. Dans 50 livres, il y en aura forcément un qui ne répondra pas à vos attentes. Est-ce que pour autant, il faut remettre tous les livres en question ?


Acceptez d'aller à votre rythme.


Lorsque nous commençons à faire le tri de nos activités, nous nous rendons compte qu'il y a beaucoup d'activités accessoires. Cependant, ces activités accessoires ont eu un effet positif sur vous.


Par exemple, fumer une cigarette peut avoir un effet positif. Fumer peut augmenter son estime de soi en montrant que nous pouvons braver les interdictions de nos parents. Paraître un "bad boy" pour impressionner une personne que nous voulons séduire.


Lors de votre tri, il faudra être prêt à faire des sacrifices. Plutôt que tout éliminer d'un coup, ce qui peut provoquer de la frustration, plutôt y aller progressivement. L'important c'est d'aller dans la bonne direction à son rythme.


Peut-être que certaines personnes feront un tri d'un coup. D'autres personnes auront besoin de plusieurs années. Ne vous comparez pas. Nous sommes tous uniques avec notre vécu, nos expériences.


Vouloir monter une marche trop haute par rapport à vos forces et vos fragilités du moment, c'est procrastinateur. À force d'échouer, vous vous démotiverez et vous risquez d'abandonner. Difficile de faire pire pour repousser un objectif.


De plus, une activité peut éloigner d'un objectif ou rapprocher d'un objectif selon notre perception. Nous sommes une nouvelle fois unique. Nous devons choisir nos activités selon nos préférences et nos objectifs et non pour faire comme le voisin.


C'est à vous de jouer !


  • Prenez une feuille et un stylo.

  • Dans une première colonne, marquez toutes les activités que vous faites dans une semaine.

  • Dans une deuxième colonne, demandez-vous pour chaque activité, si elles vous éloignent ou non de votre objectif.

  • Commencez à créer un planning qui intègre seulement les activités qui vous rapprochent de votre objectif. Pour rappel, il est essentiel qu'il y ait une activité professionnelle, une activité sportive et une active intellectuelle (pour continuer à évoluer). Dans votre planning vous prévoyez aussi au moins 7 heures pour dormir. Même je vous conseille 8 heures par nuit. Il vaut mieux savourer 16 heures d'une journée en étant bien reposé que 18 heures d'une journée avec la tête dans le brouillard.

  • Il vous reste du temps libre ? Alors vous pouvez intégrer les activités neutres. A priori, elles ne vous éloignent pas de vos objectifs sans vous en approcher non plus.

  • Essayez, à votre rythme, de supprimer toutes les activités qui vous éloignent de vos objectifs.


Que faire pour les activités essentielles à votre réussite, mais que vous détestez faire ?


Ce type d'activité doit être sous-traitée à d'autres personnes vu qu'elle n'est pas importante. Comment savoir si elle peut être sous traitée ? Il faut savoir si la personne qui va s'occuper de cette priorité à votre place représente un coût inférieur à vos gains.


Par exemple, vous avez un timing de 40 heures. Soit vous faites 37 heures de travail et 3 heures de ménage chez vous, vous-mêmes. Soit vous travaillez 40 heures et vous déléguez les 3 heures de ménage. Si vous gagnez 25 euros de l'heure et que la personne qui fait votre ménage vous coûte 20 euros de l'heure, vous êtes deux fois gagnant. Vous évitez une corvée et vous gagnez 15 euros.



31 vues0 commentaire
  • YouTube
  • Facebook
  • LinkedIn

©2020 par Guillaume Limbert. Créé avec Wix.com