Supprimez tous ses défauts en 2 minutes !

Mis à jour : 5 août 2020

Pour commencer, 2 notions à définir :

  • Un défaut est l’absence de ce qui serait nécessaire ou désirable.

  • Une lacune est un manque, une insuffisance.

Notre capacité à apprendre, à évoluer, à toujours nous renouveler quel que soit notre âge est stimulant et excitant. L’humain aime la nouveauté même si paradoxalement, le cerveau n'aime pas le changement. Nous aimons la nouveauté, mais encore faut-il oser. Dans notre volonté d'être performant, heureux notamment grâce aux changements, apprenons à dire stop aux défauts, bonjour aux lacunes.


  • Avoir un défaut.

Nommer une caractéristique un « défaut » c’est l’option-facilité. Car avec un défaut : « C’est comme ça, on ne peut rien y faire », il y a une connotation fataliste. Mais cela ne nous arrange-t-il pas ? Par exemple : il y a un beau fruit dans un arbre. Je suis un mouton, pas un singe, je ne sais pas monter aux arbres. « C'est comme ça, on ne peut rien y faire ».

Avoir un défaut est aussi un moyen d'accepter une difficulté pour ne pas affronter un obstacle que nous voulons esquiver. Par exemple, une personne peut se dire qu'elle ne sait pas nager pour ne pas à se mettre en maillot de bain à la plage. Alors qu'il est possible que cette personne ne s'accepte pas physiquement et ne veut pas dévoiler son corps. Ne pas savoir nager permet surtout de ne pas se mettre en maillot de bain. Finalement, nous pouvons construire nos propres barrières pour fermer l'accès à un obstacle.

  • Avoir une lacune ou une fragilité.

Nommer une caractéristique une « lacune » ou une « fragilité », c’est l’option-évolution. Une lacune peut être comblée grâce à une formation, un livre, un mentor... Mais cela demande un effort.

Par exemple : il y a un beau fruit dans l'arbre. Je suis une chèvre, est-ce que je peux apprendre, à mon rythme, avec mes ressources, à grimper dans les arbres ?

Stop aux défauts qui figent votre évolution et votre potentiel. Bonjour aux lacunes qui sont l’opportunité d’évoluer et d’exploiter votre potentiel. Soyons conscients et fiers de nos fragilités. Cet état d’esprit vous permet de ne pas fermer des portes que vous avez envie d’ouvrir. Vous allez oser, progresser, être plus heureux et performant.


Par exemple : une personne a très envie de pratiquer les arts martiaux car cette pratique lui permet d’avoir une activité physique et d’être mieux dans sa peau. Le fait d’être mieux dans sa peau permet de gagner en confiance et d’être plus performant. Cependant, cette personne n’est pas souple. Si elle le voit comme un défaut, elle se dira : « Je ne suis pas souple, je ne peux pas faire d’arts martiaux ». Si elle le perçoit comme étant une lacune, elle pensera : « En plus de me remettre au sport, c’est aussi l’opportunité de gagner enfin en mobilité ».


  • Est-ce que pour autant il faut s'investir dans toutes nos lacunes ?

Une vie c'est environ 80 ans et une journée 16 heures. Nous ne pourrons pas, par manque de temps, améliorer toutes nos lacunes, renforcer toutes nos fragilités. Il faut faire un choix.

1- Est-ce que cela vous fait plaisir ?

2- Est-ce que cela a un intérêt pour atteindre vos objectifs ?

Réponse :

Oui et oui, alors investissez-vous.

Non et non, passez votre chemin.

Non et oui, est-ce qu'il y a une activité avec des résultats similaires qui vous donne du plaisir. Oui et non, pour votre temps libre.


Par exemple, il est important de faire une activité physique pour son énergie et sa santé. Vous décidez de faire du football et comme tout débutant, vous avez beaucoup de lacunes. Ce sport vous fait plaisir ? Oui, alors investissez-vous. Ce sport vous fait plaisir et renforce votre vitalité. Non, vous ne prenez pas de plaisir, alors changez d'activité physique tout simplement.

  • Pour aller plus loin : Changez votre perception d'un feed-back négatif.

Nous avons des forces et des lacunes et même si nous donnons le meilleur, nous aurons des commentaires négatifs sur nous et nos projets. Ces commentaires négatifs sont l'opportunité de grandir et d'évoluer. Déjà, demandez des arguments pour appuyer les critiques et apporter de la clarté. L'objectif est de bien comprendre la critique et de l'analyser. Ainsi, vous mettrez en lumière une lacune à améliorer. Par exemple, un invité, vous dit ne pas aimer votre gâteau. Est-ce la texture, la présentation, les goûts, les ingrédients utilisés... Si c'est le mélange des goûts ou la présentation, l'échange peut être intéressant et apporter des améliorations pour le prochain gâteau. Si c'est à cause d'une allergie, ou le désamour pour un ingrédient...on ne peut pas plaire à tout le monde. Personnellement, je déteste le mélange chocolat-agrume même si le gâteau est magnifique et techniquement maîtrisé.

N’hésitez-pas à supprimer définitivement le terme « défaut » de votre vocabulaire.





5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • YouTube
  • Facebook
  • LinkedIn

©2020 par Guillaume Limbert. Créé avec Wix.com